Les observateurs vigilants du complotisme

À la Une

Vous connaissez Rudy Reichstadt, fondateur de l’observatoire Conspirasy Watch ?

Rudy le bien aimé ❤

Rudy Reichstadt, chevalier protecteur de la Veuve Clicquot et de l’orphelin en réflexion personnelle.
Fondateur de l’observatoire « Conspiracy Watch »…Rooo, le péteux, l’observatoire..!

L’observatoire, c’est lui et ses trois potes qui ont trop bouffé de confiture.

Conspiracy Watch, c’est un peu un genre de « Voisins Vigilants », autre type d’observatoire du haut des miradors des zones pavillonnaire qui flippent que des gitans viennent leur voler leur télé…Tu m’étonnes, ils ont besoin de leur führer BFM ! 

Voisins Vigilants, Conspiracy Watch, deux combats, une idéologie !


De la même manière, « Conspiracy Watch » défend les intérêts de cet ordre de pensée établit, dans lequel les petits bourgeois de zone pavillonnaire on gagné, ou gardé leur place..

ET ils la défendent les bougres, cette minorité braillarde se prenant pour la majorité silencieuse dont j’ai déjà parlé dans un précédent article…


Conspiracy Watch, comme tous ces debunker à deux ronds débunkent bien moins qu’ils rebunkent et surbunkent la culture de domination culturelle par la domination sociale et économique. 
Eux, c’est la science, la vérité, la dictature de la pensée… Pourquoi lutter ? Pourquoi l’ouvrir ? Pourquoi se poser des questions, c’est qui que ça arrange de se poser des questions ? 

Eux ?

Non !

Alors fermez là ! 


On les voit à toute heure, se pavanant de plateaux télé en plateaux radio, d’articles de journaux, en délations en fact checking, les petits gros de la Kommandantur, les Reichstadt, les Huchons, qui ont fait du complotisme anti-complotiste leur fond de commerce. Ils vivent du complot par le complot et sont selon-moi, représentent la véritable essence de ce qu’est le vrai complotisme.

Le complotisme :


Ah, le complotisme…Ce concept, dans sa définition du pouvoir bourgeois et de ses agents culturels fréquents, me semble de plus en plus ressembler au déni de tout ce qui saute aux yeux, caché derrière une réalité présentée comme un complot. 

Thèses peu évidentes, défendues par ces chevaliers blancs de la bonne morale, de la bonne science, qui pour le cas de cette dernière, ressemble de plus en plus à des dogmes religieux. En effet, il est peu aisé de défendre le fait que si le ciel est bleu, c’est parce que des complotistes nous l’ont fait croire, car en réalité, il serait rouge. Cet exemple est volontairement exagéré, mais prenons du recul concernant tout ce qui nous est présenté comme vrai par la doxa mainstream, en ces temps d’épidémie meurtrière, justifiant le prix du sacrifice de nos libertés et droits fondamentaux.

Petit résumé du complotisme Covidesque

En résumé, on nous vend une épidémie, dont l’origine serait nos rapports trop intimes avec des pangolins. Ce « fléau » serait apparu dans une ville chinoise munie d’un tout récent laboratoire P4, fabricant, entre autre, des armes bactériologiques et travaillant sur des virus (Ah tient ! à Wuhan ?), ville ayant d’ailleurs, en avant première, généralisé le réseau 5G sur son territoire peu avant les faits (Ah tien ! Oui. Mais ils mangent du pangolin. Et puis ils sont chinois ! )..Mais le labo P4 à un tout léger lien avec la France, si ça vous intéresse de vous documenter sur le sujet…) .

Ensuite,  il y a eu contagion mondiale, pandémie. Il a fallu faire attention et écouter les autorités qui veillent à notre sécurité. En plein pic épidémique début mars, notre président protecteur montrait l’exemple, en allant au théâtre et en maintenant le premier tour des municipales. C’était plus prudent…Pour la LREM. Puis, changement de cap, injonction contradictoires, confinement. Choc pour tout le monde, de la à dire que ça viendrait d’une stratégie..Du choc…

Un classique, à voir absolument.


Et des gens meurent, on nous fait un morbide décompte tous les soirs…200, 300, 800 morts dans la journée écoulée…Morts du Corona, qui deviendra le, puis la covid19. Heureusement, la science progresse dans le même laps de temps et on arrive à vaincre la grippe saisonnière, qui ne fera que quelques dizaines de morts en 2020, au lieu des dizaines de milliers habituels. 
Les gens s’inquiètent, c’est une maladie inconnue, qu’on ne sait pas soigner. Les malades arrivent en masse dans les salles de réanimation. On indique aux autres de ne pas déranger les services de médecines, déjà bien occupés. Les autres maladies attendront. 
On soigne avec du repos et du doliprane, à domicile et si ça empire, on vient se faire intuber à l’hôpital. Pas de stock de masques et de matériel médical pour les soignants, on a « cost killé » l’hôpital public. On soigne en sac poubelle, sans masques et avec les moyens du bord. Plus assez de lits, on fait voyager les malades en TGV, d’une région saturée à une autre région moins saturée. 


C’est l’époque du masque inutile pour la population générale. C’est l’époque du choix entre les patients de moins de 70 ans qu’on soigne et ceux de plus de 70 ans qui ne sont plus prioritaires. Ceux des Ehpad tombent comme des mouches, on les soignent au Rivotril, on euthanasie à tour de bras…
Raoult, ancien membre du conseil scientifique, épidémiologiste internationalement reconnu, fait du logique. C’est un virus, on le soigne avec ce qu’on sait faire. Alors il fait, et ça fonctionne, en tout cas mieux que le repos et le doliprane. 
Mais c’est balo, puisque Agnes Buzyn, ministre de la santé démissionnaire pour aller se prendre une rouste aux municipales parisiennes, femme d’un certain Levy, président de l’Inserm, à fait placarder l’hydroxychloroquine comme substance vénéneuse le 15 janvier 2020. Avant cela, ce médicament était disponible en pharmacie sans ordonnance, comme du doliprane. 
Et puis, et puis…Il y a les conflits d’intérêts des médecins de plateaux, les lobbys pharmaceutiques fricotant avec le personnel politique. Karine Lacombe à du Remdesivir des laboratoires Gilead à vendre…La chloroquine ? C’est pas cher et ça ne rapporte plus rien depuis longtemps, le médicament étant utilisé depuis 70 ans contre le paludisme.  Alors on lynche Raoult et son traitement, jusqu’à ce que, suite à une étude du Lancet reconnue comme foireuse en quelques jours, nos élites au pouvoir décident d’interdire la prescription de ce médicament. 


La première vague se termine, elle a fait des morts, beaucoup de morts…On découvrira plus tard que l’âge moyen des décès fut de 84 ans, avec beaucoup de co-morbidité…Et puis il y a eu l’isolement des personnes âgées, le Rivotril dans les Ehpad…Et la grippe qui a quasiment disparu…Et puis les incitations financières à estampiller un malade, ou un ancien malade nouveau décédé comme Covideux ou mort du Covid. Combien de familles n’ont pas pu enterrer convenablement leurs proches mort d’autre chose que du Covid, parce que des médecins, ou des administrations hospitalières, ont préféré toucher la prime, que de respecter la dignité des défunts. (un mort Covid est contagieux, donc pas d’enterrement et fosse commune).

30000 morts en tout, combien du réellement au Covid ? 


On se déconfine, mais maintenant que le pouvoir à commandé des masques pour nous, ça serait gâché que de ne pas les rentabiliser. Alors, au courant de l’été, on nous invente des clusters et on impose peu à peu le port du masque partout, tout le temps. 


C’est la rentrée, on masque les élèves, les grands et bientôt les petits. Tout le monde avance masqué. Est-ce bon pour la santé des jeunes et des autres ?

Le personnel de l’éducation nationale est unanime, le port du masque de 6 à 19 ans toute la journée, ce n’est pas si grave, ni physiquement, ni psychologiquement. Eux, les enseignants, par exemple, le portent beaucoup moins que leurs élèves, ils peuvent faire des pauses pour respirer. Leurs élèves, eux, l’ont toute la journée, leur masque protecteur, en classe, à la récré, à l’internat…Tout juste leur accorde t-on de l’enlever pour manger. 

Le personnel de l’éducation nationale flippe, flippe pour son cul. Ils sont parfois des « personnes à risque », comprenez-vous ! Ils protègent les personnes âgés, ils sont tellement braves et c’est bien pour cela qu’ils scrutent tout manquement de leurs élèves à leurs obligations masquées…

Puis on reconfine, sauf pour aller travailler. On ferme tous les lieux de socialisation, de loisirs, mais pas les supermarchés et pas les écoles non-plus. On se masse dans les métros, les transports, les écoles, les grandes sufaces…Mais on ne prend plus prendre un verre en terrasse, on ne va plus voir un spectacle et on ne marche plus dans la rue, si ce n’est pas pour une utilité économique. Il faut faire attention, la police veille et t’amendera si tu as le malheur d’aller aux champignons ! On nous refait le coup du décompte des morts, mais beaucoup ne croient plus aux chiffres du pouvoir, relayés par les journalistes, médecins et « scientifiques » du mainstream…Ainsi que de leurs perroquets au sein de la population, cette minorité braillarde, toujours…

Rappelons nous, comme nous le rappellent parfois ces médecins nommés « rassuristes » par les apeurant du maintsream, que les gens, de tout temps, meurent. Ils meurent de tout et meurent régulièrement, puisque l’homme est mortel. Beaucoup de gens meurent à 84 ans, et beaucoup meurent aussi avant d’atteindre cet âge. La mort est triste pour les gens qui côtoyaient les personnes décédées en question. En France, chaque jour, bien avant le Covid, 1500 personnes meurent les mois d’hiver et 1700 les mois d’été, avec chaque année, un pic début novembre, faisant passer des mois chauds aux mois froids (ah tien ! ). Toute l’année, les réanimations française comptent 4500 à 5000 patients, indépendamment du Covid. Rappelons qu’en 2017, la grippe, virulente cette année là, a fait près de 15 000 morts. rappelons qu’avec la politique de réduction des dépenses dans le service public de santé, l’hôpital public est saturé chaque hiver, c’est bien ce pourquoi les soignants manifestent régulièrement depuis des années, et qu’ils se font gazer en conséquence, par la police française dont on vient d’interdire qu’on puisse filmer les exactions fréquentes.


Qu’est-ce qu’on nous raconte et qu’est-ce qui se passe réellement devant nos yeux ? Posez-vous la question. 


Vous le voyez, le vivez, le confinement sauf au travail. Vous ne pouvez sortir que pour travailler, c’est un fait, une évidence, c’est la réalité actuelle. Le couvre feu, mesure plus prise depuis la seconde guerre mondiale, c’est pareil, vous le vivez, le subissez. Le masque, à porter toute la journée, et même qu’on vous recommande de la porter chez vous…Jusqu’à ce qu’on vous y oblige ? (Ils n’ont pas encore les moyens matériels pour ça, mais avec la propagande pour la généralisation du traçage, ça pourrait arriver…), c’est bien pareil, voyez vos gueules. 


Les raisons de tout ceci, vous les voyez ? réellement ? Devant vos yeux ? Les dizaines de milliers de morts du Covid, vous êtes sûres qu’ils sont bien morts ? Qu’ils sont bien morts du Covid ? Les dizaines de milliers de tests positifs, de contamination, peut-on s’y fier ? Vous êtes certains que c’est réel, que les tests ne sont pas fallacieux ? Le mainstream vous dit que c’est vrai, nos gouvernants nous disent que c’est vrai, alors vous les croyez, vous avez confiance. Le mainstream et le gouvernement ne mentent jamais ! L’industrie pharmaceutique ne travaille que pour le bien des autres et non pour le profit de leurs sociétés commerciales, c’est bien connu ! 
Et aujourd’hui, le message unanime, c’est que la seule échappatoire à tout ceci, est le vaccin. Le vaccin préparé à la va vite, le vaccin ARN, nouvelle technologie sur laquelle on a aucun recul…2020 aura été l’année du masque, 2021 sera celle du vaccin…Que va t-on nous préparer ensuite…

https://lepetitcollaborateur.fr/2020/11/14/dou-vient-la-mefiance-des-francais-envers-les-vaccins-le-monde-nous-explique-enfin/


Ne pas leur faire confiance, à Big Pharma, aux gouvernements, au mainstream relayant leur messages, avoir des doutes, quand tous ceux-ci nous privent de nos libertés et droits fondamentaux, c’est du complotisme, comme de bien entendu cher Rudy Reichstadt de chez Conspiracy Watch.
Thèses peu évidentes qui ne peuvent qu’être massivement suivies par le concours d’un matraquage systématique sur tous les portes voix et portes vus à destination des badauds lambdas, déjà conditionnés de longue date à ne voir leur vérité, qu’à travers celle du prisme du pouvoir bourgeois. 

Alors oui, vous les croyez, mais pour toujours ? Quelles sont les prochaines libertés qu’il vous reste encore, dont ils vont vous priver ? Pour quelles raisons ? 


Qui vivra verra, mais si déjà vous devez vivre, essayez de le faire dignement et de ne pas faire subir votre conformisme et votre volonté de fermer les yeux pour ne surtout pas voir, aux personnes sous votre responsabilité morale, les plus fragiles, que soient nos jeunes et nos vieux.

(Cette phrase pourrait convenir aux complotistes et aux anti-complotistes).

Faites vous vos propres opinions, mais en ces temps d’urgence, pour moi plus politique que sanitaire, faites le vite. 


On a tous des confiances, des croyances, mais aujourd’hui, à la vue de la gravité de la situation, il est grand temps de se renseigner, de vérifier. Ceci est de notre responsabilité personnelle à tous…A moins qu’on soit des enfants, ou des irresponsables. 

Heureusement, les voix unanimes des anti-complotistes sont de moins en moins crédibles au yeux de plus en plus de monde …