La rentrée au son des bottes.

C’est quand même quelque chose, le degré d’obéissance que peut avoir une population, quand on les a bien conditionnés à suivre les sirènes officielles, pourvu qu’elles sonnent à leurs oreilles.
Parlons l’éducation, toujours, l’éducation nationale, encore et de ces agents instructeurs, que l’on appelle professeurs.


Ces chers enseignants, lorsqu’ils enseignent l’histoire, par exemple, semble propager cette idée que le totalitarisme est d’une autre époque et que ce qui était possible en 1940, en Allemagne et en France, ne pourrait plus l’être aujourd’hui.


Rendez-vous compte ! La démocratie, la liberté d’expression, comment le fascisme pourrait-il passer, peuvent-ils en plein enseignement, se questionner. ? ..

Et pourtant, les mêmes, au même endroit, en cette même année 2020, que font-ils, que cautionnent-ils ? A quoi croient-ils et surtout, qu’est-ce qu’ils participent à obliger à leurs élèves de faire ?


Là ou les jeunesses hitlériennes faisaient le salut nazi et apprenaient à détester les juifs, les jeunesses marconiennes, aidées de leur précepteurs officiels, apprennent à mettre le masque, le garder, vivre avec, ce qui implique autant symboliquement, que physiquement, bien autant, à mon avis, qu’un salut nazi généralisé.


Pourquoi tant de haine, puisque le chantage émotionnel bat son plein ! On met le masque pour protéger les vieux, les fragiles, n’est-ce pas l’évidence même ? Vus savez, ces vieux que nos chers maîtres ont laissé et laissent encore crever en EHPAD, à grand coup de rivotril (au mois de mars, médicament autorisé par écrit par notre bien aimé gouvernement, au moment ou si on était trop âgé, on avait plus le droit d’être soigné…) Pour illustrer mon propos, je mets en lien le fact checking du journal 20 minutes, quit ente de justifier que le dcret pris à ce propos n’est pas de l’euthanasie…Allez au delà du titre, lisez tout l’article, c’est très intéressant et c’est le « mainstream qui le dit ! »

https://www.20minutes.fr/societe/2754715-20200404-coronavirus-non-decret-gouvernement-vient-legaliser-euthanasie


Nous en sommes donc là. Les personnels de l’éducation nationale sèment la bonne parole, participent à museler la jeunesse, tout muselés qu’ils sont eux même, tant physiquement que dans leurs pensées très restreintes aux codes officiels..(chuuut, ne leur dites pas, ils ne semblent pas au courant…)


Et alors, que cautionnent-ils au juste, ces gens là ?


Petit exemple, dans bien des communes :
En premier lieu, dès la rentrée, nos maîtres ont donné l’ambiance. Masque obligatoire, pour tous, tout le temps, on connaissait…Mais pour être sure et bien marquer le coup, nos amis du ministère de la défense et du ministère de l’intérieur ont envoyé l’armada de flics, genarmes et autres Storm Troopers aux grilles des établissement lors de l’ouverture des établissements aux élèves. Quand je parle de Storm Troopers, ce n’est pas tellement ironique, puisque nos chers agents, photographiés dans toute la France, sont venu signaler leur présence, questionnant les personnels de l’éduc sur d’éventuels problèmes rencontrés avec le port du masque, entrant dans les cours des établissements scolaire, pour mieux vérifier, en tenue de combat, gilet pare balle, armes et lacrimos à la ceinture…On est loin des gendarmes de St Tropez en chemise…
De quoi commencer l’année en toute sérénité pour les élèves…


Après la rentrée, intensification du processus :
La préfecture étend le port du masque obligatoire en extérieur aux abords des établissements scolaires (50m). On retiendra les noms des préfets, qui font du zèle et qui sont donc personnellement responsables personnellement d’en faire. Des surveillants payés au smic devront donc faire respecter cette règle et ils y auront tout intérêts…Non pas pour des raisons sanitaires, mais bien pour protéger nos élèves de la police et des gendarmes. En effet, comme durant la rentrée scolaire, ces derniers, collaborateurs actif d’un système fasciste, ne manqueront pas de faire respecter la règle en venant vérifier son application..En mettant des amendes à nos élèves, si besoin…Et éventuellement en faisant preuve de leur droit de contrainte physique auprès des jeunes gens qui auraient tendance à la rébellion … Il convient donc protéger les élèves, même à l’extérieur de l’établissement (mais pas du COVID… A quand l’arrêté qui les oblige à porter un masque aux chiottes, quand ils dorment, puisque la tendance actuelle est à la restriction de tout rassemblement, même dans le cadre privé. On risque d’en arriver au confinement, en gardant plus que le travail..Mais il parait que le travail rend libre, alors ça va !

Je ne poserai pas la question traditionnelle du « ou va t-on ? », puisque je vois parfaitement, non pas ou l’on va, mais ou l’on est.

Chacun sera mis devant ses responsabilités, moi, les enseignants, les parents, les préfets et vous tous. N’oubliez pas que la roue tourne et que quand un système approche de sa fin, il devient plus agressif.

Il est temps de sortir de notre léthargie, nous sommes responsables des plus jeunes et des plus anciens, en tant qu’adultes en bonne santé. Ne les laissons plus à la merci d’autocrates cinglés !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s