Puis-je m’introduire ?

Nouvelle publication, nouveau support, nouveau projet, c’est beau !

Comment ne pas se réjouir de la période actuelle, ou le fascisme trouve enfin son essor.

Bien que le « vivre ensemble », sous le joug vivace de quelques autoritaires dominateurs n’a rien de très neuf, il est formidable de constater, qu’encore plus aujourd’hui, cet élan se fait de façon bien mieux assumé, au regard de tous, sans que quasiment personne n’y trouve à redire…Et c’est très bien, puisque je ne vois vraiment pas ce qu’il y a a redire à cela !

Ainsi, apportant ma toute petite pierre à l’édifice, je n’aurai de cesse d’exprimer ici, mon contentement à l’égard de cette route, large et droite, que tous nous prenons.

Terminé, les sentiers boueux des chemises brunes, les chuchotements de comptoirs, les idées fascistes exprimée en regardant par dessus son épaule…

Aujourd’hui, tout ceci a été bien dégagé au tractopelle. L’horizon a enfin été aplani et l’autorité de nos maîtres peut se faire valoir d’horizons en horizons, des vastes plaines aux montagnes aplanies de toutes idées contestataires, ces dernières ayant trouvé leur justes places, au fond de quelques trous de taupes et autres terriers reculés et méconnus de tous (au moins des plus aimables).

Plus de complexes ! Vivons ces jours avec émerveillement et avançons ensemble vers un avenir clair et lumineux, ou tout se voit, tout se sait, et ou les malheureux choix que nous avons eu la possibilité de faire naguère, n’existent plus.

Tout est tellement simple, il suffit d’écouter et de suivre. Nos bienfaiteurs font le mieux pour nous, leur omniscience est raison et fait écho à nos actions obligées.

Laissons nous bercer au son mélodieux de l’inéluctabilité de la société en marche. Cessons de vouloir sans cesse ouvrir des tiroirs sans trop savoir ce qui s’y trouve. Suivons les étiquettes, suivons les consignes, suivons les sommations et tout ce que l’on trouvera utile que l’on ouvre, sera ouvert. Ce que l’on trouvera utile que l’on ouvre pas, restera fermé.

A quoi bon en savoir plus, puisque les meilleurs d’entre nous, les premiers de cordée, savent pour nous !

Pour que l’harmonie soit totale, il faut suivre les chefs d’orchestre. Ainsi, le violon s’accordera avec le tambour, le hautbois avec la clarinette, et les spectateurs écouterons, applaudirons et rentrerons se coucher cette musique au cœur.

Le leçons du passé ont été triées, tirées, les problèmes sont résolus. La solution finale est apparue et a été appliquée, baume apaisant sur des esprits fatigués.

Ensemble, nous allons pouvoir vivre et faire vivre notre monde meilleur, le meilleur des mondes.

<p class="has-drop-cap" value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80"><amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80">

Partageons notre bonheur, c’est, du moins, ce que je m’efforcerai de faire ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s